Chants-Le Grand Bossu

LE GRAND BOSSU

Un soir dans la tourmente, il a pris le chemin
Qui dans le camp serpente des “bosses” jusqu’au moulin.
Il a par une “perche” enfin atteint le but,
Que tout I.A. recherche : devenir un “bossu”.
Le voraçon est rosse, pour calmer son courroux
Tout en haut de la bosse, il lui donne rendez-vous.
Là trempé jusqu’aux os, mais rempli de fierté,
Le Bossu fait calot et se met à chanter :
Lame de mon sabre, tu me montres le chemin
La “pompe” et les palabres, n’y changeront jamais rien.
Ma seule espérance, porte le nom d’un régiment
Je garde patience, je reviens dans un an.
Un soir dans la tourmente, à force de courir,
Sous les trombes battantes, le Bossu va mourir.
Des innocents en deuil, de blanc étant vêtus,
Porteront le cercueil du plus grand des Bossus.

Retour Chants de Tradition

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur Instagram! Partager sur Google+